LE LUNETIER a été fondé en 1986 par l’opticien de formation et homme d’affaires Gaston Frenette. Gaston a combiné son savoir, sa passion et son expertise afin de créer une entreprise qui répond aux besoins de ses clients et de ses employés depuis maintenant plus de 35 ans. Sa devise : offrir des produits et un service de première qualité. Visionnaire, monsieur Frenette est le tout premier à avoir utiliser le réel « 2 pour 1 ».

Le premier bureau LE LUNETIER a ouvert ses portes le 6 mai 1986 à Montréal sur la rue Papineau. Monsieur Frenette avait alors 28 ans. Cette première succursale LE LUNETIER a vite gagné en popularité et en crédibilité ce qui a permis l’ouverture d’une 2e succursale à Brossard neuf mois plus tard.

Douze autres succursales joignent la famille LE LUNETIER entre 1988 et 2011 portant le total à 14. L’enseigne convoitée par une multinationale en 2020, a finalement été rachetée en avril 2021 par deux Québécois passionnés de l’optique depuis plus de 15 ans, Jason et Anthony Therrien.

« J’ai eu ma franchise à Belœil pendant plus de neuf ans. Mon frère a aussi un bureau indépendant sur la Rive-Nord. Le franchiseur a priorisé des Québécois pour garder l’identité locale et faire grandir son bébé à travers notre vision », raconte Jason Therrien, nouveau franchiseur et ancien propriétaire du LUNETIER Beloeil.

L’équipe LE LUNETIER s’est agrandie au fil des années. C’est grâce à la confiance et au travail acharné des optométristes, des opticiens, des stylistes, des techniciens et des réceptionnistes que la bannière compte, à ce jour, 15 succursales dans le Grand Montréal.

Si LE LUNETIER jouit d’une clientèle fidèle depuis ses tous débuts, c’est grâce à son excellent service, ses bas prix et sa vaste sélection de montures mais, surtout, grâce à l’expérience globale qu’elle offre. « Nous sommes des opticiens d’ordonnances et nous offrons le service d’examen de la vue ainsi que le dépistage des maladies oculaires par des optométristes », explique Jason Therrien. Ainsi, l’optométriste sera apte à prescrire les traitements appropriés afin de corriger les problèmes de vision des clients, de prendre en charge des urgences oculaires et de les traiter dans une perspective de guérison.

« Examen de la vue, service de stylisme, taillage de verre, ajustement et réparation de montures… pas besoin d’aller ailleurs, on s’occupe de tout! »

– Jason Therrien, copropriétaire et nouveau franchiseur du LUNETIER

Quand le client a une nouvelle prescription en main, il peut changer ses lunettes ou ses verres de contact et être accompagné dans son choix de monture. Encore mieux : il peut repartir avec ses nouvelles lunettes… le jour même! Pour optimiser l’expérience globale de ses clients, LE LUNETIER offre le taillage des verres sur place, en fonction des stocks et de la disponibilité des employés en magasin. « Toutes nos succursales sont équipées de meules de taillage. Si nous avons les lentilles avec nous, nous pouvons offrir le service de taillage sur place et éviter des délais supplémentaires qui peuvent aller jusqu’à 14 jours en temps normal », ajoute le copropriétaire.

Historique

1986

Ouverture de la 1re succursale LE LUNETIER sur la rue Papineau à Montréal

1987

Une 2e succursale ouvre ses portes sur le boulevard Taschereau à Brossard.

1988

LE LUNETIER Laval et LE LUNETIER LaSalle voient le jour.

1989

Une 5e succursale, celle de Pointe-aux-Trembles, ouvre sur la rue Sherbrooke Est.

1990

LE LUNETIER Longueuil poursuit l’expansion de la bannière.

1998

C’est au tour du LUNETIER Châteauguay d’ouvrir sur le boulevard Saint-Jean-Baptiste.

1999

St-Jérôme accueille la 8e succursale LE LUNETIER.

2000

La bannière compte maintenant 9 succursales grâce à celle qui ouvre ses portes à St-Eustache.

2003

3 succursales continuent l’expansion du LUNETIER soient Saint-Léonard, Mascouche et Repentigny.

2008

LE LUNETIER Blainville joint la famille et porte le compte des succursales à 13.

2011

La 14e succursale LE LUNETIER ouvre ses portes à Beloeil sur le boulevard Sir-Wilfrid-Laurier.

2012

La toute première succursale sur la rue Papineau fait peau neuve en déménageant sur la rue Masson au coin de la 10e avenue.